Archives du mot-clé Huile de Jojoba

Gommage tout doux

Les gommages quand on a une peau sensible et fragile c’est pas simple ni évident, pourtant des fois la peau en a besoin. J’ai un rythme de gommage sur le visage très éparse à cause des réactions de ma peau, tout est souvent trop agressif et je n’ai donc pas l’effet escompté. Enfin ça c’était avant avec les produits du commerce…

Maintenant avec la cosmétiques HM, c’est plus simple de trouver quelque chose de très doux. J’ai cherché un peu mais c’est évidement quand j’ai arrêté de chercher un gommant doux que j’ai trouvé quelque chose qui m’inspirait, sinon c’est pas drôle.  Lire la suite Gommage tout doux

Publicités

Shampoing solide à l’argile blanche

J’ai décidé d’arrêter d’utiliser le Sodium Coco Sulfate dans les shampoings solide (je le garde uniquement dans les produits ménagers), il est vraiment trop agressif pour moi, et pour mon chéri aussi. Il m’a fait une jolie réaction pas très cool, pleins de pellicules…

j’en ai profité pour changer quelques trucs par rapport à ma première recette. J’aime bien changer ! Lire la suite Shampoing solide à l’argile blanche

Shampoing Merveille du désert, recette AZ

Pour mon premier shampoing, je cherchais un truc super simple et facile à réaliser. Trop débutante pour tenter une aventure rocambolesque, même un shampoing solide ça me rassurait pas trop !!

Du coup, quand j’ai vu la petite recette Az caché tout en bas de la page, avec que 4 ingrédients, je me suis dit qu’elle avait été pensé pour moi !! Lire la suite Shampoing Merveille du désert, recette AZ

Mon premier henné, toute une histoire…

En 2009, j’ai procédé à ma dernière coloration chimique. Le but de celle ci, cachée mon écart de couleur entre mes racines châtains et mes longueurs méchées châtain clair voire blonde. Le temps a passé et j’ai retrouvée ma couleur naturelle, que j’aime beaucoup.

Mais horreur, quelques cheveux blancs se sont glissées dans ma chevelure de Raiponce (j’exagère d’au moins quelques mètres mais c’est un secret).

Une folle envie de les faire disparaître m’emporte, la grande question du comment se pose alors. La réponse se pose alors toute seule sur mon facebook un matin, le henné !!! Chouette, mais mon dernier henné lui remonte à mes 14 ans… Un truc à l’arrache dans la salle de bain aux bons vieux sels métalliques qui me donnera pendant l’été de bons vieux reflets verts. Bon à 14 ans ça passe pas mal, rebelle et tout. Mais à 33 ans, ça le fait moins. Du coup, je me renseigne un peu et me lance ! Lire la suite Mon premier henné, toute une histoire…