Déo Coco

Etant une grande fan des recettes simples et faciles, lorsque j’ai découvert la recette de déodorant sur le blog d’Antigone. Il m’a été impossible de résister à la tentation de la faire.

En voici la recette :

100 g d’huile de cocoDéo Coco

60 g de bicarbonate e soude

40 g de fécule de maïs (maïzena)

10 g de cire végétale (abeille ou carnauba ou autre) (facultatif)

20 gouttes d’huiles essentielles* (facultatif)

*Pour les huiles essentielles, sur le blog d’Antigone elle utilise Lavande officinale (lanvandula officinalis) et Palmarosa (cymbopogon martinii) à hauteur de 10 gouttes de chaque. J’ai donc effectuer quelques recherches sur mes bouquins (tout cela ne vous empêche de procéder à vos propres recherches ou à consulter un spécialiste des huiles essentielles, plus d’infos ici) et en voici le résultat :

La lavande officinale, c’est l’HE de base, la première à acheter elle a beaucoup de vertus (calmante, antidépressive, antidouleur, antiseptique, antibactérienne…) et pas de contre indications médicales. Elle est aussi conseillée en application sur la peau.

L’HE de Palmarosa a des facultés déodorantes reconnues, antibactérienne, antimycosique, antipelliculaire (cuir chevelu), tonifiante et peut se mettre sur la peau… Elle est donc parfaite dans ce type de produit. Cependant, elle est contre interdite les 3 premiers de la grossesses, et aux mamans allaitantes.

Pour ma première réalisation, j’ai donc procéder à la recette telle quelle. J’ai adoré je suis une vraie fan de ce déo !!! Mon cher et tendre a lui aussi essayé, il l’a adopté. Mais il m’a lancé un petit défi faire ce déo avec un odeur plus masculine, bien que les HE ne soit pas très odorante et donc peu dérangeante. J’ai donc fouiné pour trouver une HE avec une odeur plus masculine, le cyprès toujours vert (cupressus sempervirens) qui a aussi des propriétés déodorante et des contre indications non dérangeante pour monsieur. Pour lui, j’ai donc choisis de faire 5 gouttes de palmarosa et 15 gouttes de cyprès toujours vert.

Réalisation :

Un jeu d’enfant, oui oui je vous jure !

On fait fondre l’huile de coco (bain marie ou sur un radiateur, car cette huile fond au delà de 25° sans perdre ces propriétés ni son odeur),si vous choisissez d’y ajouter de la cire végétale, faites fondre huile de coco et cire végétale au bain marie.

Puis on transvase, le produit dans le récipient final si il permet de mélanger (j’ai choisi un ancien pot de pâté préalablement nettoyé et désinfecté, très large au niveau de l’ouverture).

Puis on ajoute au fur à mesure, les poudres (bicarbonate et maïzena) préalablement pesée. J’ai mélangé efficacement à la fourchette.

Une fois toute les poudres ajoutées, on peut ajouter ou non les huiles essentielles choisies. On continue de bien mélanger.

Pour finir, vous pouvez le faire solidifier plus rapidement en le plaçant au réfrigérateur.

Résultat :déo coco 2

Cette recette fait un déo crémeux que l’on applique au doigts en petite quantité. L’ajout de cire végétale le rend plus solide et il peut alors être moulé pour s’en servir comme un stick, j’aime moins mais c’est personnel. La cire permet aussi que le déo reste solide, ce qui est plus pratique lorsqu’on voyage. Sans cire, le Déo Coco peut fondre, ce qui ne pose aucun problème, un coup au frigo et il est reparti 🙂 Choisissez un endroit de stockage loin d’un radiateur.

Niveau efficacité je suis conquise, plus de soucis de transpiration excessive et je ne suis plus mal à l’aise avec les « odeurs ».

Petite mise en garde tout de même, c’est un déodorant naturel pas un antitranspirant du commerce (d’ailleurs, il n’existe aucun produit naturel antitranspirant), il est possible qu’en passant d’un produit du commerce à ce déo le début soit un peu difficile, c’est tout à fait normal. Les déodorants du commerce contiennent des produits que le corps a besoin de virer éjecter libérer afin de retrouver une régulation normale de la transpiration. Par contre passer de la pierre d’alun, à ce déo maison ne pose pas de soucis, et l’efficacité du Déo Coco est bien meilleure.

Mon avis 1 an après 

Au final, j’aurais utilisé ce déo un peu plus de 6 mois. Il a été efficace, fabuleusement efficace, le déo naturel le plus efficace.
Jusqu’à ce que j’y fasse une réaction, les 2 plis des aisselles brûlés. En arrêtant le déo c’est passé sans problème. Je me suis renseignée j’ai cherché le pourquoi et le comment… J’ai fait une réaction au bicarbonate de sodium. Aujourd’hui je ne peux plus du tout utilisé ce déo, dès la première application les brûlures ressortent.
De plus, l’application d’un déo est journalière, et l’utilisation d’une HE en mode journalier n’est pas vraiment une bonne idée, la palmarosa mine nos hormones donc il est important de ne pas faire n’importe quoi, et de respecter des pauses thérapeutiques pour le besoin du corps, 2 jours par semaine ou une semaine par mois.

Publicités

7 réflexions sur “ Déo Coco ”

    1. Oh oui ! des avis !! Dis le même si c’est négatif c’est bon à savoir 🙂
      par contre à cette saison la cire d’abeille est plus que conseillée^^

      J'aime

  1. Bonjour,
    quelle % de cire conseilles-tu pour pouvoir le solidifier assez et le mettre en stick? je préfererai que l’appilcation à la main surtout au bureau. Merci 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s